Un Portrait de Robert De Niro au pastel sur papier velours

Ce tutoriel est une démonstration de ma progression personnelle dans la réalisation d’un portrait pastel à partir d’une photo. Oubliez tout ce que vous savez sur la technique de peinture à l’huile si vous en avez, les étapes d’un portrait au pastel sont totalement différentes. Vous pouvez travailler comme vous le souhaitez, vous n’avez pas à vous soucier des contraintes de l’huile. Une règle, travaillez les hautes lumières à la fin, et parfois entre les dernières couche de fixatif.

Attention, contrairement à la peinture à l’huile, il n’est pas facile de couvrir les zones très sombres avec des couleurs claires. A titre d’information, vu que j’utilise en majeure partie mes propres pastels, je donne les références de Rembrandt (S), Sennelier (Sen), Vang (V) ou Quentin Latour (QL) qui se rapprochent le plus des couleurs que j’utilise, quand c’est possible, pour vous permettre d’utiliser votre propre palette avec les pastels du commerce. Cela reste bien sûr une approximation. A vous d’y apporter votre touche personnelle.

Commencez avec un croquis sur un papier velours de 45×60 cm avec une mine Koh-I-Noor Sepia clair. Il est très important d’obtenir le plus de ressemblance possible à ce stade afin que vous puissiez vous concentrer sur les couleurs et les valeurs lors des étapes suivantes. Travailler légèrement, pas de traits trop appuyés qui pourraient marquer le papier.

Avec le ton chair 2, (~ R.339.5 + R.409.8) ou (~ Sen.71) ou (~ QL.69) couvrez toute la surface du visage et commencez l’arrière-plan autour avec un ton gris-vert (~ R.709.7). Vous travaillerez toujours l’arrière-plan et le portrait en même temps, c’est important pour une évaluation constante de la balance des couleurs.

Définir les ombres et les demi-tons de transition en premier avec le demi ton rose foncé (~ QL.122). Ne vous souciez pas des détails ici. Utilisez un gris bleu foncé (~ R.727.3) pour la veste. La zone blanche, ici le col, sera remplie à la fin pour le garder propre.

Accentuez les ombres dans les parties les plus sombres du visage, la barbe et la moustache avec un ton d’ombre naturelle (~ R.408.3 + R.538.7). Marquez également la base des cheveux qui fera la transition vers les cheveux noirs. Vous pouvez également assombrir la zone sous-arcades à cette étape si vous le souhaitez.

Ici, pour réchauffer la partie centrale du visage qui est plus sanguine, on j’utilise un ton Orange (~R.411.8). Ne couvrez pas de manière homogène, mais laissez la couleur précédente transparaître par endroit. Ca vous évitera un rendu trop lissé. Prenez du recul pour observer de loin après chaque étape et estimer si la couleur appliquée est correcte et à la bonne valeur.

Le tiers inférieur du visage est toujours plus froid, plus spécialement dans les portraits d’hommes du fait de la présence de la barbe, rasée ou non. Une touche d’un ton verdâtre (~R.538.7+R.709.7) est appliqué sur la barbe, le cou et légèrement sur les tempes. j’en profite pour harmoniser un peu le fond sur la droite.

Je continue avec les tons froids sur une plus grande partie du bas du visage, jusqu’aux joues, en suggérant la barbe sous la surface de la peau et légèrement au-dessus des yeux et les tempes avec un ton vert (~ R.538.8 + R .709,7). En utilisant le même ton, marquez les ombres claires sur la chemise, ajoutez quelques transitions à l’arrière-plan en utilisant un marron clair (~ R.409.8)

Avec une mine Koh-I-Noor Sepia foncé, appuyer les zones foncées en y insérant des détails, contour des paupières, pupilles, sourcils. Vous pouvez commencer à suggérer le mouvement des cheveux, des poils de la barbe et de la moustache sans faire du poil par poil. Continuer à éviter une régularité qui rendrait votre travail statique.

On va s’intéresser maintenant aux zones plus claires du visage, en utilisant le ton peaux 2 (~R.339.5+R.409.9). On va de ce fait apporter du relief et spécialement au niveau du nez. Je rajoute des tons de bleu vert (~R.640.8+R.709.8dans le fond pour contraster avec les tons chauds de la peau. Le papier étant gris, il est plus facile et plus logique de confirmer ce choix avec des tons froids.

Avant d’aller plus loin avec le visage, je complète la chevelure. J’utilise un marron foncé (~R.409.3) pour la base que je refroidi par endroit avec un bleu foncé (~R.727.3), même chose pour la veste. Cette combinaison de brun/bleu est une excellente base avant de passer au noir qui, utilisé seul, pourrait manqué de nuances.

Je passe maintenant au noir, indispensable pour intensifier le côté sombre de la veste et les ombres au niveau des cheveux, de la barbe et moustache. Je laisse des zones claires pour accentuer le mouvement des mèches, là où vont s’inscrire plus tard les cheveux gris. J’effectue aussi quelques corrections au niveau de la peau avec le ton chair précédant (~R.339.5+R.409.9).

Il faut maintenant envisager de renforcer un peu l’arrière plan pour garder un équilibre général. Pour cela je choisi un ton gris vert foncé (~R.709.3) sur un côté seulement pour ne pas trop alourdir l’ensemble et donner de la profondeur en créant de l’espace. Vous pouvez fondre ce ton en réutilisant des tons précédemment utilisés.

Chaque fois que vous ajoutez une couche de couleur , vous recouvrez partiellement celle qui se trouve en dessous et sur le velours, on ne les mélange pas comme sur du Canson, on les superpose, de ce fait, on peut être amené à renforcer des teintes qui ont partiellement disparues ou été fortement atténuées. À ce stade, nous devons donc reprendre le ton orange précédent et le vert de la barbe au niveau des joues.

Avec le ton clair (~R.409.9), je m’attaque cette fois çi aux lumières  qui vont accentuer le relief. Je précise d’avantage les détails pour les oreilles, le front et les rides autour des yeux en utilisant un ton ocre rouge foncé Conté #2453. On doit avoir l’impression de voir le sang par transparence dans le pavillon de l’oreille (rose orangé froid)

Maintenant, j’indique les cheveux gris, j’utilise la tranche d’un pastel  d’environ 2 cm, gris-vert très clair (~ R.709.9), vous pouvez casser votre bâton dans la longueur pour obtenir une arête vive. Vous devez toujours dessiner les cheveux en un seul trait, n’hésitez pas, ne vous arrêtez pas au milieu pour reprendre ensuite, cela gâcherait l’effet. Évitez d’utiliser la pointe du pastel, utiliser la tranche. J’ajoute du noir sur la barbe, la moustache, les yeux et les sourcils. Utilisez le crayon Conte Pierre Noire pour les détails les plus fins.

Je continue avec le gris de la barbe et de la moustache, vous pouvez utiliser ici un Carre Conte blanc 2b aiguisé . J’ajoute aussi quelques cheveux blancs pur sur les tempes. J’ai décidé d’assombrir le fond du côté droit pour le fondre avec le noir et la veste jusqu’à la limite inférieure du portrait, ça reste un choix personnel et c’est une question de goût, vous pouvez faire un fond complètement différent tant que vous respectez un équilibre des couleurs et des valeurs. Avant de passer à l’étape suivante, j’ai légèrement modifié l’œil gauche et assombri les orbites.

Voici une vue rapprochée de la précédente étape pour vous montrer d’avantage de détails, Nous avons presque terminé.l’arête du nez doit être retouchée , la zone entre les sourcils aussi afin de la creuser un peu.

Mais avant, je réajuste les lumières, notamment sur les lèvres, les joues et le front.

Je termine en portant les dernières touches aux ombres et demi tons avec un ton d’ombre clair (~QL.122). J’utilise ici la combinaison marron/gris bleu foncé et noir précédant pour terminer la veste. Enfin, pour éviter de le salir avec les noirs avoisinants, je termine avec le blanc de la chemise que je place avec une intensité variable pour suggérer un léger relief.

C’est la dernière étape, après beaucoup de petites retouches autour des yeux, du front, de l’arête du nez. La lèvre relevée était assombrie. J’ai atténué un peu gris de la barbe, ajouté des reflets bleus à l’arrière-plan et leur reflet sur la peau pour flouter légèrement le contour droit du visage (gauche sur le portrait). Cela apporte de la profondeur à l’œuvre. J’ai pulvérisé le portrait de plusieurs couches légères de fixatif ou de laque (Syoss Fixation Ultra forte).

Envoyez-moi simplement un e-mail si vous souhaitez en savoir plus sur une étape spécifique ou sur mes pastels.

En fonction de vos demandes, je mettrai quelques leçons supplémentaires. Si vous êtes intéressé par les leçons vidéo, faites le moi savoir. Il y a en a en cours.

Merci.

Fermer le menu
×
×

Panier